Lauréat 2018

Collège Georges Brassens REP Narbonne

PROJET HISTOIRE-MEMOIRE: RIVESALTES – IZIEU - LYON. Parcours d’enfants juifs 1935-1945 

Adresse de l'établissement :

1 rue de l'Alzeau
11100 Narbonne

Responsable(s) du projet :

MARTINEZ CYRIL
AUDE CLARY-CAZES

Classe :

3ème REP

Année scolaire :

2015 / 2016

Objectifs et descriptif

L’objectif du projet était de construire et transmettre une culture humaniste et citoyenne par : 
- La construction de connaissances historiques sur les persécutions antisémites et les phénomènes de collaboration en France pendant la seconde guerre mondiale.
- La découverte et l’étude de différents lieux de mémoire :
La maison des enfants exterminés d’IZIEU - La prison mémorial de Montluc - Le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon - Le camp mémorial de Rivesaltes.
- Un travail réflexif et différentes productions écrites de restitution et de concrétisation du projet (exposition, journal scolaire, carnets de voyages).

Travaux d'élèves

Ce projet s’est déroulé en quatre temps.

1) Préparation du projet. 
La préparation du projet par les professeurs s’est effectuée avec l’aide de Pierre Jérôme Biscarat, Historien, membre du service pédagogique de la maison d’Izieu et de la fondation pour le Mémorial de Shoah : 
- Formation historique sur les persécutions antisémites en Europe et sur l’histoire des enfants d’Izieu.
- Visite d’étude du nouveau mémorial du camp de Rivesaltes.

2) Séquence pédagogique
L’étude des persécutions antisémites en Europe s’est effectuée à partir de l’étude des parcours d’enfants juifs durant la période 1935-1945. 
Paul Niedermann, Juif allemand, Georges Halpern, Juif autrichien et Alexandre Halaunbrenner juif français ont tous les trois en commun d’avoir été internés au camp de Rivesaltes et pour deux d’entre-eux d’avoir été pensionnaires de la maison d’Izieu(Alexandre Halaunbrenner n’y a pas été pensionnaire mais ses deux jeunes sœurs y ont été cachées). Enfin, G Halpern et les deux sœurs Halaunbrenner ont été déportés à Auschwitz via la prison Montluc et Drancy.

Leurs parcours ont été suivis par les élèves à travers les témoignages des deux survivants, Paul Niedermann et Alexandre Halaunbrenner. Ils ont été proposés aux élèves sous forme d’extraits vidéo ou sous forme d’extraits des transcriptions écrites des entretiens réalisés par les historiens Nadine Fresco et Pierre-Jérôme Biscarat en 2002. Le récit du parcours de Georges Halpern était effectué par l’enseignant. 
Ces témoignages ont été le « fil conducteur » de la construction des connaissances sur les persécutions antisémites en Europe de 1935 à 1945 et sur la seconde guerre mondiale en France. 
En effet, l’histoire des enfants d’Izieu permet d’aborder un nombre important de thèmes : les persécutions antisémites en Allemagne avant la guerre, le régime de Vichy et sa collaboration au génocide (statut des juifs, persécutions, camp d’internement, rafles déportations..), les œuvres de secours et les réseaux de sauvetage des enfants, le génocide, le camp d’Auschwitz. Le témoignage d’Alexandre Halaunbrenner permet même d’aborder le thème de la Résistance et la répression nazie à Lyon (évocation notamment des époux Aubrac, de Klaus Barbie…).
Chaque extrait de témoignage servait de déclencheur d’activités sur différents documents historiques.(validation historique)

3) Travail mémoriel : découverte et étude des lieux où ont « séjournés » ces enfants, désormais lieux de mémoire.
Séjour scolaire effectué les 23, 24 et 25 mars 2016.
-Le mémorial des enfants exterminés D’Izieu. Visite encadrée par Pierre-Jérôme Biscarat.
-La prison mémorial Monluc de Lyon (visite guidée) 
-Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon (visite libre)
-Le camp et le nouveau mémorial du camp de Rivesaltes (visite effectuée le 03 mai) 








Retour